Les accords mets et bières en trois techniques simples


L’idée d’accorder la nourriture et la bière semble naturelle, excitante, amusante…mais aussi intimidante et impénétrable.

Pour la plupart, boire un breuvage alcoolisé et manger en même temps fait partie intégrante de nos coutumes. Cependant, comment avoir la certitude de ne pas ruiner notre délicieuse bière ou notre repas en les accompagnant avec la mauvaise chose ? 

Le moyen le plus amusant, et heureusement, le plus efficace est par tâtonnements.

Voici trois concepts simples sur lesquels baser vos expériences gustatives!

RÉSONANCE

Ce concept est le plus simple à comprendre. Il consiste simplement à trouver une bière et un plat qui contient la même saveur ou groupe de saveurs. Prenez une bouchée, puis une gorgée et appréciez l’écho entre les deux. Certains envisagent cet accord comme la construction d’un pont imaginaire entre la nourriture et la boisson.
Poétique hein ? 

ACCORD PRODUITS SAISON 2 ET BIÈRE

Prenons les bâtonnets Saison 2 comme exemple !

Fabriqués à partir de céréales recyclées, ils ont tous naturellement un ingrédient en commun et donc une affinité gustative

Les notes de céréales bien goûteuses de ces biscuits croustillants trouvent leur partenaire dans la base de malt bready d’une pilsner. De même, les cristaux de sel reflètent le côté minéral d’une gose. De plus, les biscuits sapin baumier sont conçus pour entrer en résonance avec le houblon américain résineux et forestier d’une IPA. Finalement, les phénols poivrés et herbacés, caractéristiques des levures présentent dans une bière blanche ou de saison, sont présents dans la variété de biscuits graines de fenouil et poivre noir.


contraste

Ce deuxième concept utilise une technique que tous les grands gastronomes et Yogis comprennent : l’idée d’équilibre !

De nombreuses saveurs et sensations agréables sont améliorées en étant associées à un homologue modérateur.

La crème sure fraîche apaise la chaleur épicée d’un chili con carne. Même concept pour l’aigre-doux, la moutarde au miel, etc… Vous comprenez le principe !

C’est pourquoi la bière fait naturellement un si bon partenaire ; fraîche et pétillante, son amertume nettoie constamment notre palais pour apprécier la prochaine bouchée. Pour mettre cette technique en action, il suffit de choisir une bière qui modère un aspect fort d’un plat.


ACCORD PRODUITS SAISON 2 ET BIÈRE

Par exemple, les biscuits épicés au piment et au paprika peuvent laisser vos papilles en picotement, mais un stout d’avoine rafraîchissant, crémeux, soyeux et rôti apaisera la langue (tout en RÉSONANT avec certaines de ces saveurs fumées et charnues) et vous permettra de croquer à nouveau pour ce côté croquant addictif. 


COMPLÉMENTARITÉ

Cette technique est clairement la plus difficile, mais également la plus amusante puisqu’elle fait allusion à des combinaisons infinies d’accords ! Il y a deux façons d’appliquer le concept de complémentarité :

  1. Vous pouvez trouver un partenariat éprouvé et fiable du monde alimentaire, et vous remplacez un des ingrédients par une bière qui contient les mêmes saveurs. Par exemple, un berliner-weisse acidulé faisant office de quartier de citron avec un plat de poisson.
     
  2. Ou, comme un grand chef qui conçoit un plat, vous pouvez chercher à valoriser les ingrédients de base, donc à trouver une combinaison qui dépasse la somme de leurs parties.

Prenez un brownie au chocolat…

Vous pourriez, comme dans notre premier exemple de résonance, l’associez à un stout riche et chocolaté, ou créer un contraste entre la douceur avec l’amertume du café torréfié ; les deux seraient délicieux.
Mais si vous l’associez à une kriek aux cerises sures, tout à coup, votre bouche est pleine de gâteau forêt-noire bien plus complexe et alcoolisé !

ACCORD PRODUITS SAISON 2 ET BIÈRE

Prenez les biscuits Sel de mer et huile d’olive… le sel est un exhausteur de goût naturel, et lorsqu’il est marié aux notes grillées et caramélisées d’une bière rousse, nous avons cette sensation agréable de manger du caramel salé croquant ! 


La même chose est vraie avec un chocolaté. Ou prenez les biscuits aux graines de fenouil et poivre, et essayez-les avec une bière sure fruitée estivale ! Le fenouil et l’orange, ou le poivre noir et la fraise sont des combinaisons que vous êtes plus probable de rencontrer dans le guide Michelin, qu’à « un souper presque parfait », mais vous pourriez commencer à jouer au grand chef à la maison avec seulement une bière et les bâtonnets Saison 2 !

+ There are no comments

Add yours