Bières, fromages et craquelins Saison 2


J’aime toujours écrire sur la bière, mais quand je dis « fromage », il arrive quelque chose à la majorité des gens qui me fait savoir qu’ils ressentent le même sentiment que moi d’excitation supplémentaire, de luxe et d’anticipation d’une gâterie accessible.

La bière et le fromage sont de parfaits partenaires! Bien mieux que le vin, faites-moi confiance, ou envoyez-moi un message et demandez-moi pourquoi! 

La bière est fabriquée à partir des mêmes ingrédients que les craquelins Saison 2 que vous utilisez comme véhicule pour vos délices laitiers. Elle a de l’amertume et de la carbonatation pour lutter contre l’intensité grasse et salée du fromage, ainsi qu’une gamme de saveurs beaucoup plus diversifiée à jumeler avec celles du fromage que le vin ne pourrait espérer offrir. Tous deux partagent également une histoire bucolique de la production agricole. De plus, au cours des dernières décennies, le fromage et la bière ont rencontré une vague d’enthousiasme artisanal qui a redonné aux deux produits leur gloire complexe et diversifiée, après des années de monoculture capitaliste d’après-guerres. 

Pas de doute, rejoindrez les rangs des amateurs d’accords bières et fromages en essayant les suggestions suivantes! De plus, n’importe quel plateau de fromages serait vide sans les craquelins Saison 2, on parle donc naturellement des trios d’accords:

Bière 
Fromage 
Craquelins Saison 2
Condiment qui «BOOST»!

Bière: Champ Libre (mercier)-
simplicité Volontaire édition Spéciale, 4.8%

Fromage: Burrata

Condiment : Pesto
(je viens de m’en faire un avec des carottes et des noix de Grenoble!)

Craquelin Saison 2: Sel de Terre-neuve et huile d’olive

À l’extrémité la plus légère de l’échelle d’intensité, la Burrata, une strachiatelle fraîche, crémeuse et coulante mais extrêmement délicate – dont la subtilité peut être noyée par des saveurs trop intenses. Accompagnée d’une Pilsner vive qui a tout juste assez de de houblon pour couper la crème mais également un profil citronné et herbacé pour ajouter un petit kick de saveur. L’ajout d’un filet d’huile d’olive de bonne qualité et du sel de mer saupoudré sur le fromage serait un délice. Pourquoi ne pas utiliser les craquelins sel de Terre-neuve et huile d’olive pour rehausser la saveur de la bière?

BIÈRE: HERMITE (victoriaville) –

BLANCHE ORANGE & CORIANDRE, 5,5%

FROMAGE: CROTTIN DE L'ATELIER (La Fromagerie L'Atelier, centre-du-québec)

CONDIMENT : TRANCHES DE POMME / POIRE FRAÎCHE

Craquelins Saison 2: Graines de fenouil et poivre noir

Ce délicieux et caractéristique chèvre reste modéré sur l’échelle d’intensité, il exige néanmoins une bière aux saveurs plus soutenues que la Pilsner. Pour moi, une Blanche se marie parfaitement : ses notes d’écorces d’orange et de coriandre dansent avec les arômes fruités du fromage, tandis que la fine mousse crémeuse et légèrement acidulée reflète ces mêmes qualités dans le fromage. Une finale sèche garde toute l’affaire relativement rafraîchissante (détail clef en attaquant un beau plateau de fromages). Les craquelins Saison 2 aux graines de fenouil et poivre noir font écho aux arômes épicés de la bière, rehaussant la complexité du fromage et offrant une belle base de céréales pour soutenir toutes les notes laitières et fruitées.

BIÈRE: HERMITE (victoriaville) –

Les fermières saison 1, 6%

FROMAGE: la bête à séguin (Fromagerie de l'Isle, isle-aux-grues)

Craquelins Saison 2: Graines de fenouil et poivre noir

Ce craquelin est tellement multiforme que nous pouvons ajouter un tout autre accord. Cette fois-ci, prenons un fromage à croûte fleurie plus percutant, riche en matières grasses et rempli de notes de foin de basse-cour et de champignons. On s’ouvre alors une Saison, avec un peu plus d’arôme de poivre, et certainement du funk fermier capricieux. Cet accord est une fête au poivre noir, comme si vous croquiez vous-même les grains de poivre entre vos dents. Un peu de Brett est plus que pertinent, faisant écho au piquant du fromage, tandis que la sécheresse de la levure Saison éclaircit et élimine le côté gras sur la langue. Cet exemple est à 6% et est assez robuste pour résister à ce fromage très parfumé. Une Saison plus légère aurait besoin d’un fromage style Brie plus léger.

Bière: Le Castor(rigaud) –
Yakima IPA, 6,5%

Fromage: Cheddar Agropur vieilli 5 ans (longueuil)

Condiment: Moutarde artisanale de Gourmet Sauvage
(avec du sapin baumier ou la variante au vin blanc (ma préférée))

Craquelins Saison 2: Sapin Baumier et ail 

En montant quelques crans, aucun plateau de fromages n’est complet sans un cheddar, et j’aime les miens vieillis et audacieux! Plutôt que la consistance crémeuse, nous cherchons ici à combattre l’intense salinité de ce fromage puissant, tout en jouant sur la saveur fruitée que nous convoitons tant. « Fruité et fort » m’envoie directement vers une IPA aromatique, où l’on peut simplement faire correspondre le houblon aux forces du fromage (IPA anglais pour des exemples modérés et classiques, IPA du nouveau monde pour de vraies bombes de saveurs). On s’amuse à noter que les agrumes et les fruits à noyaux du houblon américain font ressortir le côté fruité du fromage. N’oubliez pas que nous voulons toujours de l’amertume ici, donc un NEIPA ne fera pas le travail (sorry Hazebros!).

Le corps caramel d’une IPA de la côte ouest met en valeur les saveurs sucrées du fromage et est activement rehaussée par le sel cristallin présent dans le fromage. J’ai rencontré un équilibre parfait de l’amertume et du gras dans cet accord qui permet aux arômes fruités de vraiment chanter; une explosion incroyable de pêche dans la bière en résultait et ne ressemblait à rien de ce que vous pourriez ressentir en la buvant seul. Les craquelins Saison 2 au sapin et à l’ail relient le côté résineux de l’IPA au fromage par un conduit de céréales croquant, créant le chaînon manquant dans ce triangle amoureux.

Bière: Emporium(québec) –
Grande Cremosa Sweet Stout, 7,5% 
Fromage: Bleu d’Élizabeth(Fromagerie du Presbytère, centre-du-québec)
Condiment: miel jalapeno ou confiture de figues au piment 

Craquelins Saison 2: Piment Habanero & Paprika

Shout out à Garrett Oliver (Faites vos recherches chers québécois, le O.G.). Deux titans de la saveur se rencontrent, le solide et le liquide onctueux s’entremêlent et remplissent la bouche, tandis que la douceur du chocolat rôti tient la main avec l’intense salinité du fromage comme vos plats sucrés-salés préférés. L’umami des deux brille vraiment dans ce combo particulier avec le sucre et le sel dominants qui s’équilibrent parfaitement. Il en résulte des arômes de sauce soja, Marmite®, noisette et champignon qui se mêlent au funk du bleu vieilli. Le rôti du malt extrait même une saveur de viande du bleu, ce qui est la clé de mon choix de craquelins. Les craquelins Saison 2 Habanero, offrants une chaleur verte et sèche à eux-seuls, médiatisent ce trio en offrant un piquant pour pénétrer les veines du bleu. L’amertume rôtie et la riche qualité de lactose de la bière contrôlent les épices, le même concept qu’une sauce au fromage bleu avec des ailes Buffalo ou des côtes levées au barbecue. C’est une véritable explosion de saveurs et bien que cela peut demander un peu plus de compréhension, au mieux, c’est gratifiant à couper le souffle. Ajoutez l’un de ces condiments pour plus de fruits sucrés et d’épices époustouflantes.

Mentions honorables

Je veux saluer et tirer mon chapeau à quelques autres combinaisons qui donnent d’excellents résultats. J’adore le paprika du craquelin Habanero avec du cheddar. L’IPA et le fromage bleu peuvent être magiques et amusants. Le gouda vieilli et toutes bières aux notes de caramel, de Bock à Brown, est un gagnant infaillible. Les bières sures aux fruits (par exemple la Kriek) associées à du fromage léger et crémeux comme la Burrata ou le Marscapone sont également un merveilleux hommage au cheesecake. Enfin, si vous pouvez trouver un Barleywine anglais pour accompagner un Stilton, c’est le meilleur de tous; c’est juste que cela a déjà été trop écrit.

Bien que ce soient de bonnes directives, la façon la plus amusante de vous frayer un chemin dans ce monde est simplement de vous procurer un plateau de quatre ou cinq fromages, et le même nombre de styles de bière différents (également beaucoup plus économique que le vin) et jouez avec les possibilités, en notant ce que vous faites et ce que vous n’aimez pas! C’est une excellente soirée et j’adorerais sérieusement que quelqu’un m’envoie un message sur ses découvertes préférées!

+ There are no comments

Add yours